reprise : 06/01/02

FRANÇOIS GUETARY,
fils de Georges & Janine Guétary

Insaisissable feu follet ?
Sommaire de Page :
Interpellant
Déroutant
Projetant - cv - bilan
Face cachée
Finalement ?

Bulletin d'information (inscription) et
Sorties (suggestions)

Interpellant

vers 9 ans
vers 19 ans
vers 41 ans
vers 46 ans
D.R. : François Guétary
Ces quatre photos de quelque vingt, seize et cinq ans à peu près d'écarts successifs produisent couramment deux réactions :
1. Devenu adulte, c'est son père tout craché au même âge !
2. Il paraît cependant avoir perdu l'élan confiant en la vie, être passé du "tout est clair et beau" confiant à la circonspection sinon à une certaine dureté après, dirait-on, un écart vers une marginalité douteuse.
De l'être à naître au personnage distant - du fils au père -, y aurait-il eu cassure ?
Des épreuves en auraient-elles fait un éprouvé durci ?
Retour au sommaire de page ou poursuivre :

Déroutant

Pouvoir s'approcher , quelque peu de la réalité, c'est au contraire découvrir
- un père comblé par deux fils pétillants de vie nés de l'union solide d'un Français et d'une Anglaise,
- un couple interculturel ouvert et sain et fort;
- un fils aimant, un fils présent, un fils aimé -et frère également;
- un garçon d'une grande courtoisie, attentif et présent, sans complaisance, direct et circonspect ,
Dès lors ?
Les deux dernières photos d'ouverture de page seraient donc "truquées", masques en somme ?
Pourquoi ?
"Il est trop beau : aujourd'hui il faut des gueules", avait un jour répondu son père bien plus d'une fois découvert justement clairvoyant, père que François, c'est touchant, continue en sa quarantaine avancée d'appeler "papa" -papa dont, professionnellement, il faut s'éloigner de l'ombre, pour qu'il devienne François Guétary à part entière, et non fils de.
Or, ne voilà-t-il pas que, quoique mis en garde par son père qui, suivant les conseils donnés par des camarades là-bas a chômage forcé en cage dorée, avait fui ce système hollywoodien (Relire Les Hasards fabuleux), François, s'est volontairement jeté dans la gueule de ce loup qui ne mangerait pas les siens.
Défi ?
Dépit ?
Retour au sommaire de page ou poursuivre :

Projetant

Voici une dizaine d'années, on lisait :
Le Figaro du 14/11/96
Tournages en séries
François Guétary :
un mariage et quatre films
L'an dernier, François Guétary, le fils de Georges, décidait de s'installer pour un minimum de six mois à Los Angeles.  Sa carrière de comédien se déroulait correctement en France, mais il espérait pouvoir faire mieux ailleurs.  La chance a été de son coté puisqu'il vient de tourner dans deux séries de télévision actuellement très suivies outre-Atlantique : "Easy Streets" et "Mr. and Mrs. Smith", dont l'interprète principal, Scott Bakula, est célèbre pour son rôle dans "Code Quantum", diffusé en France sur M6.
Parallèlement, Guétary a été pressenti pour jouer le rôle principal d'un nouveau feuilleton américain, dont les prises de vues commenceront l'an prochain.  Des activités qui ne lui font pas oublier l'Hexagone.   "Meurtre en vidéo" et "Fly by night", où il apparaît longuement, sont actuellement programmés sur M6.
"Je multiplie également les contacts à Rome et à Londres, dit-il.  S'il veut s'en sortir, un comédien ne peut plus se contenter de demeurer en permanence dans un même pays."

François Guétary
entre Rome et Los Angeles.

Des déplacements qui ne l'ont pas empêché de trouver un équilibre, puisqu'il a récemment épousé Hélène Fitzgerald, une actrice britannique.
Un Français vivant avec une Anglaise aux Etats-Unis, c'est, en quelque sorte, l'amour sur une grande échelle.

Engagements

Les six mois sont devenus presque dix ans pour le "presse book" suivant :
Disciplines Dates TITRES Emplois Réalisateurs Productions Langues
Cinéma 1996 E.Z. STREETS   Paul HAGGIS shot in English
1996 THE LIGHT AND THE DARKNESS Lead Sergio SOLLIMA  
1995 DRIVEN   Michaël SCHOOB  
1994 SHARPE'S ENEMY Lead Tom CLEGG  
1990 FRENCH KILL co-Star Tom WRIGHT  
1989 THE EYE OF THE WIDOW   Andrew MCLAGLEN  
1987 AMORE DI BAMBOLA Lead Alessandro NINCHI   Girato in Italiano
1985 CHAIN REACTION
(UN ETAT D'URGENCE)
  Richard BENNETT   Shot in English
1984 TO HELL AND BACK IN TIME FOR BREAKFAST   Conny TEMPLEMAN  
1983 DOUCE VIOLENCE Lead Olivier JACQUOT    
1982 BANZAI   Claude ZIDI   Tournés en français
LA VIE EST UN ROMAN   Alain RESNAIS  
1975-86 ? ECRAN D'ARRET Comédien unique, scénariste, réalisateur, compositeur, musicien, monteur, producteur.
Télévision
Fly by Night
2005 LOST * Jeffrey J ABRAMS
Damon LINDELOF
  Shot in English
2003 THE LAST CRUSADER OF SAN GIOVANNI Paolo BARZMAN M6  
ULTIMATE FORCE Gueststar Tim LEANDRO ITV Shot in English
1998 BRIMSTONE T. WILLIAMS UPN
DAVE’S WORLD Gueststar T. THOMPSON CBS
EASY SREETS Gueststar Paul HAGGIS
IL FIGLIO DI SANDOKAN Lead Sergio SOLLIMA   Girato in Italiano
MARTIAL LAW : My Man Sammo Gueststar Ron SATLOF CBS Shot in English
NIGHTMAN
(Constant Craving)
Gueststar S.THOMAS. W.B Glen LARSON Prods
1997 L'AVOCATE : Accident de Chasse co-Star Jean-Claude SUSSFELD    
1996 MR & MRS SMITH[Edition Gueststar S.BAKULA
James QUINN
for CBS Shot in English
1995 ou 1998 MURDER, SHE WROTE
(ARABESQUES : Les Dessous de la Mode)
Gueststar J. JAMESON Universal CBS/TF1
1995 LAND’S END : Piece of 8 Is Enough Gueststar C. FABER
Fred DRYER
Disney
1993 HIGHLANDER : The Beast Below Gueststar Daniel VIGNE    
1992 LE SILENCE EST D'OR Gueststar Xavier CASTANO    
RUNNING DELILAH Series Lead Ron KOSLOW for ABC Pilot Shot in English
1990 BERGERAC : On the Rocks M. RÔLFE
ou
Christopher RUSSEL
BBC
1990-91 FLY BY NIGHT
(ATTACHEZ VOS CEINTURES : 13 épisodes
Series Lead Stuart GILLARD Stuart MARGOLIN co-prod. TF1 et CBS
19891989 THE HOGAN FAMILY R. CORRELL  
TWO OF DIAMONDS Roger ANDRIEUX  
1988 LE MARI DE L'AMBASSADEUR Series Regular François VELLE    
1987 CARTE DE PRESSE Lead Michel FAVART    
EVA FOR EVER J. DANIOL-VALCROZE    
THE LEGENDARY LIFE OF ERNEST HEMINGWAY Gueststar Jose-Maria SANCHEZ   Shot in English
1986 TAXI : Hôtel de Police Gueststar Claude BARROIS    
1985 L'ARGENT DU MUR Jean-François DELASSUS    
1984 LACE II Gueststar Bill HALE   Shot in English
TENDER IS THE NIGHT Gueststar Rob KNIGHTS  
THE SUN ALSO RISES James GOLDSTONE  
1983 DEUX AMIES D'ENFANCE Nina COMPANEEZ    
LA FELICITA Vittorio DE SISTI   Girato in Italiano
LACE I Gueststar Bill HALE Shot in English
1982 MEDECINS DE NUIT Gueststar Gérard CLEMENT    
1981 LES CHEMINS DE L'IMAGINAIRE Lead Roger FOURNIER    
SOPHIA Gilles LEGRAND    
1980 L’AEROPOSTALE Gueststar Gilles GRANGIER    
L'ÂGE D'AIMER Gueststar Jean-François DELASSUS    
  LE TRESOR DE SAN GIOVANNI Gueststar Paolo BARZMANN M6  
  PASSIONS : Harmony Series Recurrent NBC   Shot / Plaid in English
Théâtre 1997 ? FALLEN ANGELS   John TILLINGTON Lobero Theatre,
Santa Barbara, Californie
1990 à/ou 1996 SALLE OBSCURE   Marcel MARECHAL
Pierre PHILIPPE
• Théâtre du Rond Point des Champs Elysées Renaud-Barrault
• Théâtre de la Criée, Marseille
Jouées en français
  THERESE DESQUEYROUX de F. Mauriac   GARANCE • T.N.S.-Jacques Lasalle
• Théâtre Sorano-Jacques Rosner
D.R. photo :
TF1&CBS
    lead = rôle principal, jeune premier;
recurrent = qui revient souvent;
regular = qui prend part régulièrement à un programme, tv p ex.
gueststar = vedette invitée
     
Avec l'aimable attention d'Helen Fitzgerald

Bilan

Nous constatons qu'entre ce 1996 de grand espoir et 2003, cette Amérique ne l'a certes pas oublié (deux films pour le cinéma, une pièce de théâtre, huit ou neuf engagements pour la télévision avec en surplus , un italien et un français), mais la naissance des jumeaux exigeant stabilité et présence à temps plein de la maman, le ménage revient en France.
Mais un an à peine après, il faut à nouveau, en juillet 2004, refaire les bagages pour éviter le chômage.
S'il explique sa nouvelle décision par le fait que ses camarades sont comme lui victimes d'un manque d'offre de travail en France, il complétera, lucide et sans paravent, qu'il n'est pas un grand nom, ni en France, ni aux Etats-Unis -dont il nie d'ailleurs le prétendu favoritisme nationaliste évoqué plus haut, assurant qu'il se sent à Hollywood considéré de la même manière que les comédiens américains.
Dès lors, une vie dans  l'ombre, précaire et aux abois ?
Retour au sommaire de page ou poursuivre :

Référent : Écran d'Arrêt

Nous n'avons pu, jusqu'ici, rendre François Guétary que par son métier de serveur de scénarii et de personnages.
Or, François Worloou est, non moins que sa sœur, riche de possibilités créatrices que font découvrir un court métrage à plus d'un titre révélateur, ÉCRAN D'ARRÊT, qui, aujourd'hui peut-être, donne toute sa signification.

Troublant scénario

Sorti d'un somme étrange (la tête sous un journal, il trempait tout habillé dans sa baignoire), un jeune homme erre effaré dans une ville désertée jusqu'à ce que, derrière une palissade, il salue un public fictif dont il reçoit avec gratitude l'ovation imaginaire.
Revenu à la réalité, à la désillusion, il se réfugie dans la sécurité rassurante d'un taxi pour ses premières et uniques paroles : «Ah ! oui, ça s'est bien passé : une bonne salle, une très bonne salle. C'est formidable, vous savez, les applaudissements : ça veut dire que le public vous aime, que vous n'êtes pas seul», répond-il au chauffeur que le recul de la caméra révèle inexistant.
Toujours accompagné en off de la plainte d'un saxophone ou des notes isolées qu'égrène un piano solitaire, il franchit ensuite un haut mur pour s'incarcérer dans une prison abandonnée. Couché en chien de fusil dans la cellule où il s'est enfermé, il entend bientôt des grondements d'autos, des interpellations de klaxons, des conversations se déroulant à l'envers. Il s'approche de la fenêtre : sans barreaux, uniquement lumière, elle devient, par contrechamp en travelling arrière, l'écran d'un récepteur de télévision parmi des dizaines d'un magasin d'appareils audiovisuels en plein Paris survolté de six heures du soir.
La caméra revient sur le gros plan du visage désespéré du jeune homme derrière l'écran qui l'isole du monde; qui l'emprisonne.
Louis PIETERS.
B-LIBERTÉS, 19 novembre 1986.

Sens à l'insensé

Nous passerons sur l'analyse de l'époque qui faisait apparaître une maîtrise peu banale du langage cinématographique qui savait faire quasiment fi des paroles au profit de l'image, et nous ignorerons également notre compréhension d'alors pour une complémentaire avec le recul plus pertinente, nous semble-t-il : l'enfermement de cet écran, s'il peut traduire celui du spectateur qui de plus en plus en est prisonnier, n'est-il pas davantage la prison de l'acteur s'il l'encage dans un type quasi définitif –n'est-il pas son arrêt de mort, le couteau à cran d'arrêt ?
Dilemme dès lors pour l'acteur...
Ajoutons cependant trois éléments encore qui permettent de découvrir un peu mieux François Worloou-Guétary :
• Le générique nous indique que scénario, dialogue, mise en scène, réalisation, musique, acteur, producteur, montage en cachette sont le fait d'un seul et même individu, à savoir François Guétary qui se donne des noms divers, dont celui de Worloou qu'il aime reprendre ici et là dans ses vies privée et professionnelle.
• Au lieu de prendre des risques par le montage en cachette et fraude, il aurait pu profiter du rôle de productrice de sa mère à la télévision : il ne l'a pas fait.
• Une certaine sévérité apparente masque une attention très polie, franche et responsable. Ainsi, pour cette soirée-là, une panne d'antenne ayant empêché de visionner le film entièrement, nous eûmes la bonne surprise d'un rappel téléphonique international en réponse à la question laissée sur le répondeur : patiemment, pendant plus d'une heure, François Guétary racontait dans le détail la suite perdue du film et s'attardait à quelques questions. Il avait, ma foi, bien peu à y gagner, son objectif professionnel étant le métier de comédien.
Retour au sommaire de page ou poursuivre :

"La vie est un jeu : je joue" ?

Bref ?
Ajoutant à ce qui précède que l'amertume ne teinte pas les propos de François Guétary qui se révèle lucide, réaliste, actif et décidé, ne reste-t-il pas à rappeler tout simplement un tout premier article, forme d'acte de foi qui l'a fait passer avec bonheur du jeu d'enfant au jeu d'adulte, d'adulte d'ailleurs responsable, assumant librement son rôle de chef de famille indispensable et aimé ?
Télé7 jours, 1984.

LE FILS
DE
GEORGES GUETARY
SUR LES TRACES
DE JR
vers 30 ans
Il a un physique de jeune premier, 28 ans, et comme son père, qui reste l'un des princes de l'opérette, a choisi d'être artiste : «Normal, dit François Guétary, mon grand-père était pianiste, ma mère, Janine, comédienne, avant de devenir réalisatrice à la télé, et ma sœur Hélène est peintre !»  Et le voici qui marche sur les traces de J.R.... avec un rôle important dans «Lace», série de six fois une heure, tournée en France par la société Lorimar, productrice de «Dallas». 
«Mais c'est déjà du passé, explique-t-il.  J'ai aussi tourné un film en anglais, je répète une pièce que nous allons jouer au Théâtre de la Criée, à Marseille.  Je joue le rôle d'un pauvre type ! Ça me va bien... car j'adore les rôles de tueurs, de névrosés, de solitaires. Là, je suis obligé de me laisser pousser la barbe pour être plus vrai».  On verra François Guétary dans «Deux amies d'enfance», la nouvelle série de Nina Companeez, sur A2.

Simplement présent !

Présent aux siens

44 ans
Photos, D.R. via Yves Le Roux pr. France Dimanche
N.B. : rechargez éventuellement la page si l'évolution de la photo de droite vous a échappé.
17 septembre 1997.
Au sortir de l'église orthodoxe de Cannes, sous le soleil radieux méditerranéen, François conduit par la main sa sœur et sa maman, prend le relais du "pater familias".
S'étant, respectueuse du fait, tenue discrètement à l'écart, sa femme ensuite vient vers lui l'assurer de son amour et de sa peine -de son alliance; trois ans plus tard, elle transcendera le fait par l'accouchement des jumeaux, Theo et Luca qui bientôt écouteront et chanteront inlassablement le "long-box" sorti, "hasard fabuleux" toujours, à la même époque.   Nous n'en verrons pas de photo, car les parents veulent qu'ils croissent comme tout un chacun, à l'écart des ressacs de la vie publique artistique.  Nous aurons cependant su que l'un a hérité des mimiques et des comportements; de "papou", et plus récemment qu'ils passent allègrement des Etats-Unis à la France et à l'Angleterre, de l'anglais au français.

Présent au métier

Le portrait le plus récent le rend tel que d'abord : assuré, volontaire et séduisant, conscient d'une image qu'il renforce, assumant pour lui-même et non pour la gloire qu'il peut apporter un métier choisi, un métier aimé, un métier, aussi, sans assurance.
2004
Aidons Tuvalu : aidons-nous.
Photo, D.R. François Guétary

Présent au monde

Un métier encore qui lui permet occasionnellement d'être présent au monde, accompagné d'Helen Fitzgerald, sa femme, qui par cela revient par parenthèse majeure à son métier de comédienne abandonné au profit de celui de maman : ils sont de ceux qui ont activement soutenu le premier film sur Tuvalu

Un être en fin de compte discret et présent, plus soucieux, et sans ostentation, d'être que de paraître.
Merci à votre visite, avec l'espoir de votre retour :
abonnement aux mises à jour et/ou commentaire
Retour éventuel au sommaire de page, à l'introduction au chapitre et à son sommaire ou POURSUIVRE / SORTIR 1. Par suggestions de la page :
LIENS
Dans le site Sujets Vers ailleurs
Sa sœur
Sa mère
(extension des liens partiels de rédaction)
Famille  
Cette page-ci principalement. Carrière LOST, soit "perdus" (cette série à n'en plus finir commence par la survie d'une cinquantaine de personnes à l'issue de la chute de l'avion qui les transportait) bénéficie d'une telle audience qu'il est possible d'en suivre les péripéties sur l'Internet : d'une richesse rare, Lot-Island, "LE site francophone non officiel sur LOST" est, en français, la grande porte par laquelle s'immerger dans cette production. (re)
En gros
TV Tome
Search 123
Fly by Night
Martial Law : la série
Martial Law : les acteurs
• DVD & VIDEO :
Sharpe's Company / Sharpe's Enemy
Sharpe's Company / Sharpe's Enemy
Running Delilah
• Forme et se forme :
Éduque au parler français fluide et
perfectionne sa prononciation américaine.
Photos Une belle galerie datée :
Star Edizioni srl , Roma
Être et métier Tuvalu
(reprise du lien de rédaction)
N.B. :
Si le courrier que vous adresseriez depuis ce site à
contact@europeantelevisioncenter.tv
vous revenait, adressez-le à
etcfrance@aol.com
2. Par libre choix dans le sommaire de la fenêtre de gauche
<Si elle n'est pas présente,  l'appeler par ce lien
Avec D.R. aux auteurs d'extraits et de photos (v. note générale in "Accueil" cf. le ©),
et l'assentiment gratifiant de Madame Guétary-Guyon,
© 1999-2004, Louis Pieters pour l'ensemble du site,
© 1999/07/21 > 2000/05/05 pour cette page sur <http://club.euronet.be/georges.guetary/>, serveur maintenant inexistant.
© 2004/07/21 pour sa reprise refondue et augmentée sur <http://www.georgesguetary.net>
Version 2.2c