Mise à jour : 2015/02/27

Georges Guétary,
quelles nouvelles en 2006 ?

Rappels : 2005; 2004 B : jlt-dcb, 2004 A : frv-jn; 2003 2002 2001 2000 1999
Décembre

"C'EST NOEL"

Ce temps des offrandes de Noël à nouvel an nous fait vous rédiger un petit inventaire rapide -et un cadeau en fin :

Composé de duos, le nouveau cd de Françoise Hardy, Parenthèses... (Virgin), comprend La Valse des Regrets, "poème de Louis Poterat, popularisé par Georges Guétary, sur la célèbre Valse en la de Brahms", nous apprend Christian Panvert  dans le Nouvel Observateur du 30/11/2006, après avoir précisé qu'Hélène Grimaud l'accompagne au piano.

L'attention de Françoise Hardy à Georges Guétary fut quelques fois rapportée en ce site. et,
par ailleurs, quoique indirect,le rapport avec Hélène Grimaud.

On peut préférer le timbre terne et voilé de Charles AZNAVOUR à celui clair et coloré de Georges GUETARY pour l'interprétation de LA BOHEME.  C'est à l'évidence le choix -légitime-d'un certain Bruno Stabenrath. que nous le rapporte Michel Bracquart.  Mais pouvait-il pour autant avoir recours à une la comparaison incongrue et, pire, à une invention outrancière de dénigrement insultant ?

«Sa version opérette [celle de G. G.], en scène, avec pantalon moulant, boléro et castagnettes frise le ridicule comparée à l'interprétation sobre et magistrale d'Aznavour.  Georges G. a vraiment l'air d'une bohémienne.  Imaginez Micel Serrault, alias Zaza, dans "La cage aux Folles", interpréter "les Corons" de Pierre Bachelet.» (Paris, Laffont, 2006, Qu'est-ce que tu me chantes ?  Histoire secrète des cinquante plus grands tubes de la chanson française).

Or, si nous apprécions et reconnaissons la supériorité gestuelle d'Aznavour dans l'interprétation scénique de cette chanson, nous nous devons de rappeler la réalité : devant le rideau fermé, c'est en gabardine et quasi statique sur le devant de la scène toute sombre que Georges Guétary l'interprétait dans Monsieur Carnaval. Peut-on plus sobre ?
   Mais à quoi répond donc cet acharnement "bête et méchant" des "aznavouriens" à propos de cette chanson -et de Georges Guétary plus précisément (v. en juin-juillet déjà) ?
   Qu'ils sachent d'abord écouter vraiment, écouter libérés.
   Qu'ils sachent enfin que Charles Aznavour n'a, pour se faire reconnaître grand, nul besoin de ces bassesses qui ne peuvent que le desservir.

Ce livre, nous le déconseillons donc vivement.  Car si nous le savons mensonger sur ce que nous connaissons, nous ne pouvons que le supposer tel sur ce que nous ne connaissons pas.
   Préférons-lui l'approche de la collection "Pour les Nuls", pittoresque, plaisante et savante à la fois, qui a demandé à Bertrand Dicale "une balade en musique dans le cœur et la mémoire des français".
   L'ouvrage est forcément partial par le principe même de la collection; il est cependant une ouverture sans faute; et correcte.  Pour le propos de cette BOHEME ainsi, que reprocher à ce commentaire que nous y trouvons ?

"(…) Monsieur Carnaval (…) (dans lequel il [Georges Guétary] crée la chanson La Bohème dans une version depuis éclipsée par l'enregistrement du compositeur) (…)"  (Paris, Editons générales First, 2006, La Chanson française pour les Nuls).

Au terme de cela et avec notre reconnaissance infinie à Aline PAILLER venant ici fort à propos (dans le site, aller à PUBLICATIONS > "Pour vous qui suis-je?") après qu'elle fut notre "Mère Noël", allons pour le chant auquel elle invitait Georges Guétary en cette nuit de Noël de 1984 : C'EST NOEL...

Noël, c'est aussi le moment opportun qu'attendir Patrick Boulanger pour nous sortir le n° 41 de son "AVEC JOIE", "magazine du cerle des amis de Georges Guétary"

* * *

Dans ce temps d'entre deux, dans ce temps de liesses, la mort prenait Pierre DELANOË auquel la presse, ce 27 décembre, rendit aussitôt hommage, hommage que lui rendait couramment Georges Guétary jusqu'en ses derniers tours de chant dans lesquels il interpétait RIEN NE VAUT LA DANSE, LES YEUX DES FEMMES, et LA FÊTE À CANNES de son dernier rêve de comédie musicale.
   Cette collaboration avait commencé en 1953 :

Qd TITRES CD ou 78, 45, 33 t Auteurs Compositeurs Orch Ttr dq origine
1953 AU P'TIT TROT Pathé PG 783 (78 t) Delanoë Fontenoy Legrand  
1956 CZARDAS TANGO Pathé EG 211 (45 t) Delanoë-Denoncin Brown Moutet  
1957 LE PREMIER MATIN (True love) Long Box 1/19 + Reader's Digest Delanoë<Porter Porter  
1960 J'AURAIS VOULU DANSER Long Box 4/04 Delanoë-Plante Lerner-Loewe ex My Fair Lady
1962; 1993 COPAIN-COPAIN (bossa nova) Long Box 5/13;
Fl 183 842 MU 790
Delanoë Moutet Les plus Grands Succès
1963; 1993 RIEN NE VAUT LA DANSE Long Box 2/07;
Fl 183 842 MU 790
1964 365 JOURS Pathé EG 762 (45 t)  
1988 LA CULTURE ON THE ROCK WH 191 085-2 PY 899 Delanoë-Bériat Layani Roy Les Top de Georges Guétary
1988 AMOUR IMPOSSIBLE
1988; 1993; 1995 LES YEUX DES FEMMES Hilmann Roffe
1989 LA FETE À CANNES 4Tg TAR 314 Delanoë Moutet Moutet in La Fête à Cannes, non produit
vert = en CD; rouge = non en CD, espéré.
Août-septembre

NEUF ANS ABSENT, TOUJOURS PRÉSENT

Voici neuf ans que la presse apprenait au monde ce jour que nous définissions comme "le lever de rideau sur le final infini du 13 septembre 1997"

Image passionnelle excessive ?

Quand Guétary en impose à Guéthary

Hommes de belles voix, les Basques, n'avaient, dit-on, pas apprécié qu'un étranger eût pris pour nom de scène celui d'une de leurs localités : que Lambros Worloou passé d'abord par Georges Lambros, se fût définitivement fait appeler Georges Guétary.

Leur fit-il ombrage ?

Arrachée d'un guide Michelin par l'ami Michel Bracquart, une page nous donnait à découvrir, quoiqu'on lise "Guéthary" à la page précédente : "la 2e journée sera consacrée à la corniche basque : Bidart, Guétary, St-Jean-de-Luz."

Simple coquille typographique ?

Contagieuse en tout cas, et ainsi significative probablement, comme le sont les lapsus : "GUÉTHARY de plus en plus GUÉTARY", se plaisait à nous faire plaisir peu de jours après notre fidèle correspondant qui justifiait : "Page 134 d'un guide touristique qui a pour titre "Balades insolites en Aquitaine" (auteur, Helena Morna Tiberghien chez "First Editions"), on lit : "De Guétary, vous pouvez faire un crochet par Bidart en longeant la côte."  Puis, contrarié sans doute par le fait qu'une autre édition du guide Michelin orthographie correctement la localité, il extrayait l'apostrophe "joyau de la côte basque", incitant, facétieux, à attribuer la qualification élogieuse à l'artiste autant qu'au lieu....

Dans le même temps, l'écrivain Charles Dantzig confirmait la présence même de Georges Guétary à Guéthary qui, en fin de compte, aurait oublié sa réaction première, le chanteur ayant in fine contribué à la faire connaître :

Par la plage de Parlementia, à cheval entre Guéthary et Bidart, vous accéderez à l'un des endroits les plus délicieux de la côte la nuit, le Blue Cargo. C'est un bar de plage, aéré, à la musique adoucie, qui complète Le Caveau de Biarritz, la discothèque la plus drôle de la région, grande comme deux boîtes à chaussures. Vous y entendrez aussi bien des chansons d'un Grec d'Alexandrie qui a pris son nom d'artiste au village dont je vous parle, Georges Guétary, et dont l'éclatant coup de trompette qu'est sa voix de ténor fait bondir les rugbymen sur la piste, pomp, pomp, pomp.

Puisse cet auteur comprendre et pardonner que nous accolions directement à ce passage la dernière phrase de son article, quoiqu'elle n'ait aucun lien direct avec le paragraphe ici rapporté :

Au Pays basque, la mort a vue sur mer.

Paris, 3 août 2006, le Figaro Littéraire Culture Loisirs, Guéthary, à droite ou à gauche ? par Charles Dantzig,

N.B. :Nous avions, voici six ans, été amené déjà à coupler Guéthary & Guétary...

Quand le trentenaire ne renie pas les quinqua-nonagénaires

Un piquant courrier nous était dans les mêmes temps adressé : reproduisant la partie de la page d'éphémérides de mars 2000 signalant l'émission de Pascal Brunner, son auteur, Joël Hennuyer, nous adressait ce clin d'œil sympathique : Je suis ce candidat et j'avais à l'époque 33 ans.  Il complétait bientôt son message (...) ma mère écoutait pas mal d'opérettes quand j'étais plus petit et de plus, moi qui écoute d'ordinaire du hard rock, du Hubert Félix Thiéfaine, je ne déteste pas de temps en temps d'écouter du classique, Wagner, Fauré, Verdi, ou bien me replonger dans "la route fleurie" (je l'aime bien celui-là). Merci à vous

Quand le passé continue d'inspirer

Tout récemment encore, Google élargissait son champ d'investigation par la possibilité de retrouver l'actualité du passé.  Ce n'est que le début encore, et qui nous fait aller aux Etats-Unis essentiellement, mais bien alléchant quand le recours à ce moteur annexe nous donne "241 Matching Results for GUETARY", même si après la gratuité, vous êtes frustré par : "You must be a member to view your search results and newspaper pages." pour lesquelles débourser $US 5.95 à $US 9.95 par mois...

Quand l'admiration reste tison

Enfin, "Avec joie !" arrivait aujourd'hui même, confortant périodiquement la présence de Georges Guétary présenté en ce numéro 40 par Pour Don Carlos et par Le Chemin du Paradis.

Juin-juillet

"(..) les méchants (...) les gentils"

Ayant feuilleté le dernier ouvrage consacré à Charles AZNAVOUR, Michel Bracquart en rapporte un passage désobligeant reproduit en "Coulisses".

Juste retour des choses par contre : les Editions Atlas nous font la joie de publier, dans sa série "les plus grands films de Cape et d'Epée",le mythique CAVALIER NOIR  en DVD.  La qualité n'est guère meilleure que celle du VHS que René Château avait heureusement publié, mais ce support est plus sûr, et, surtout, cette reprise indique que la présence de Georges Guétary reste vivace.  Espérons que l'éditeur ne s'arrêtera pas à ce seul témoin.  
   Un livret de douze pages illustrées avec bonheur l'accompagne. (n° 22).

Du Québec, Chantal Rinfret entre temps nous confiait aimablement une copie de VARIÉTÉS 78 que nous vous faisons partager en page particulière.


Apprenant, ce 20 juillet, au moment de cette rédaction, le décès de Gérard OURY, rappelons qu'avant d'être le réalisateur qu'on connaît, il fut, comme acteur, un partenaire de Georges Guétary dans le film JO LA ROMANCE , après que Michèle Morgan, la compagne de Gérard Oury, fut une de ses condisciples au cours Simon.
L'illustration ci-contre ranime durant quelques secondes ce moment où dérouté par l'abandon de sa vocation de chanteur au profit d'un mariage dévalorisant, Jo (Georges Guétary) vient saluer son successeur incarné par Gérard Oury.
N.B. : L'animation reprend quand vous commandez le rechargement de la page -une des commandes du coin sup. gauche de votre navigateur
DR René Château ayant ressuscité ce film en VHS

Hors propos, deux communiqués pour ces vacances :
  • Comme vous aimez en principe le chant -et l'opérette- , le 10e Festival des Châteaux de Bruniquel en Tarn et Garonne (82) vous ravira dans les pas d'Offenbach et des tables d'hôtes en compagnie des artistes (21 juillet au 8 août).
  • Si ce sont les Chansons de Parole qui vous parlent plutôt, quoique les unes n'interdisent pas les autres, et que vous souhaitez rencontrer Georges Moustaki, Anna Prucnal et plein d'autres à connaître et reconnaître, c'est à Barjac (Nord du Gard aux confins de l'Ardèche), dans le maquis de Jean Ferrat, que vous devez aller (29 juillet au 3 août); Une autre Chanson n° 116 l'annonce et en rendra largement compte en son prochain numéro.

Sorti en juin, le n° 39 de "Avec Joie" veut, en le racontant, compenser, au-delà de ses rubriques courantes; l'absence en VHS ou en DVD du film Le Chemin du Paradis.
Mai

Par acharnement patient, …

La bonne nouvelle : directeur artistique et chef de projet pour Marianne Mélodie, Mathieu Moulin s'engage à nous sortir en 2007 un CD pour rappel du dixième anniversaire du décès de Georges Guétary.

Rappelons à cette occasion :

  1. L'attention soutenue de cette Maison à l'égard de "notre" chanteur :
    1. elle sortait en 1997, grâce à la discothèque personnelle de Dany Lallemand, un coffret de cinq CD nous rendant maints et maints 78 tours jusqu'alors non reproduits (Rendez-vous avec…, rfrc. 979 508 et 971 509 à 512);
    2. elle a prié ses clients de lui renvoyer un LA ROUTE FLEURIE confié à sa vente par un éditeur incapable et irresponsable, en échange de sa propre édition de cette opérette;
    3. elle a sorti POUR DON CARLOS couplé au BARON TZIGANE.;
    4. elle n'oublie pas de glisser telles créations de Georges Guétary en anthologies diverses, dont les deux tout récemment retenues.
    Cela n'empêche pas d'espérer, de solliciter plus encore :
    • des inédits (duos d'opérettes, chansons de films non reprises en disques, ...);
    • le rachat des droits de disques qui ne sont pas encore passés dans le domaine public.
    Dans ce contexte, remercions l'INA (Institut National de l'Audiovisuel) qui vient sainement -il s'agit, tout compte fait, de notre mémoire !- de permettre l'accès public aux documents qu'il conserve.  Il en reste cependant beaucoup, beaucoup, beaucoup à attendre, dès lors qu'on n'en pêche que trois misérables dans lesquels Georges Guétary n'intervient qu'en seconde zone alors qu'il apparut tant et tant de fois à la télévision, ne serait-ce qu'en son "Guétary Club" dont nous reste le souvenir de duos inattendus avec Sheila -une surprise vous attend (nous écrire en cas de problème) par le site qui lui est consacré-, Enrico Macias, André Dassary, ...
  2. La qualité technique due à Lionel Risler (studio SOFRESON) qui se veut -et qui est !- autre chose qu'un "faiseur de CD "

Dans le même temps, Patrick Boulanger repérait que la Bibliothèque du Film (BiFi) détient des documents de diffusion de QUAND LE CŒUR CHANTE, premier film mettant Georges Guétary en vedette, toujours sous le nom de Lambros.  Ayant commencé à prendre des notes dans ce lieu d'archives, Michel Bracquart, au-delà de l'information concernant ce film de 1938, cueillait quelques détails de coulisses à propos de AN AMERICAN IN PARIS..

Pour notre part enfin, nous apprenions incidemment qu'une étudiante américaine découvrait par Gershwin l'existence de Georges Guétary qu'elle apprécie spontanément :
«I love the way French performer Georges Guetary sang Gershwin tunes in "An American in Paris," but can't seem to find any copies of his English recordings other than the film's soundtrack.  Does anyone know of any albums of Guetary singing Gershwin songs or those of other non-French speaking composers ?  Or, does anyone know why it is so difficult to find recordings by him today ?» - Angela
   Nous lui apprenions ainsi les reproductions rappelées dans le tableau ci-après.

Comme quoi Georges Guétary ne fut pas qu'une époque, qu'une mode, puisque ce n'est pas la première fois que nous découvrons que les nouvelles générations le redécouvrent, comme vient en outre d'en témoigner André.

Comme quoi, enfin, "tout vient à point à qui sait attendre"… à condition néanmoins d'y mettre du sien : de chercher, de s'ouvrir, de solliciter, de ne pas baisser les bras.  Au vu du tableau ci-après ainsi, il convient de solliciter l'Allemagne, l'Espagne, ...  pour la sortie de CD et de DVD; et "ce n'est pas tout"...

GG en anglais et en grec : rappels
Date CD TITRE CD rfrc Origine
1990 STAIRWAY TO THE STARS cast cd21 1989, London
1994 BLESS THE BRIDE AEI-CD 015 1947, London
1996 AN AMERICAN IN PARIS, soundtrack EMI-TCM 7243 B 53415 2 6 1951, Hollywood
2002 THE BIG BEAUTIFUL MALE VOICES CDMOIR 572 1947 & 1949, London
2003 MA BELLE MARGUERITE CD AJA 5455
2003 ARMS AND THE GIRL (+ Up in Central Park) DECCA 44003 84522 1950, Broadway
2004 ΦΩΤΗΣ ΠΟΛΥΜΕΡΗΣ - GEORGES GUETARY Victory Music VM 2109.2 1961-1967

Michel Bracquart par ailleurs se rappelle incidemment :
«[au Châtelet], le premier spectacle sera, à la rentrée, une reprise du "Chanteur de Mexico".  (…)  Je vous ai déjà raconté que Georges Guétary tenait la chanson "Rossignol", partie de cette opérette, pour l'air des plus beaux, des plus difficiles et des mieux chantés (par Luis Mariano) qu'eût écrits Francis Lopez.  Il l'avait dit à la radio, à l'époque où Maurice Lehmann, cherchant un ténor pour reprendre le rôle à Londres, avait pensé à lui, Mariano ne parlant pas du tout l'anglais.»
Il ajoute :
«Savez-vous que, depuis quelque temps, le Duteurtre [France Musiques, les samedis] ne dit plus "vulgaires" mais "populaires" quand il parle de Francis Lopez, Luis Mariano et consorts ?  Les spectacles du Châtelet, années 50, étaient des spectacles "populaires"»
Avril
Centré sur Les Aventures de Casanova à l'occasion de la diffusion d'un nouveau film sur le célèbre séducteur, sortie du n° 38 du périodique "Avec Joie", "magazine du cercle des amis de Georges Guétary" qui parvient toujours à nourrir de surprises les plus anciens connaisseurs.
Mars

Petite giboulée tonique

Après la léthargie de février, mars annoncerait-il une bonne saison, une bonne année ?  Nous raniment en effet quelques trouvailles -quelques espoirs :
  • Patrick Boulanger déniche la vidéo de LOVE WALKED IN, une de ces chansons que le montage final de An American in Paris laissa tomber
    • Rêvons ainsi de la venue des autres.
    • Nous les découvrions entre temps en audio [Nice Work If You Can Get It (outtake), Love Walked In (outtake), But Not For Me (outtake)] en double CD, édité d'ailleurs depuis quelques années : AMERICAN IN PARIS (AN) ORIGINAL SOUNDTRACK  de 34,84 € (towerrecords), 33,40 € (dresscircle), 21.03 € (cd.ciao), 18 € (amazon), 15.54 € (djangomusic), à 14,99 € ou 0,99 €/morceau (fnacmusic)]
  • Et nous avions dans le même temps l'heureuse surprise de débusquer les transferts inédits en CD de
    • CE JOUR VIENDRA écouté dans le ravissement de la pureté sonore;
    • MARCO POLO en attente de pareille redécouverte.
  • Michel Bracquart, quant à lui,
    • nous communiquait un dernier extrait de TOUT CE QUE MISTINGUETT M'A DIT de Claude DUFRESNE.   Il nous a rappelé la tendre et mélancolique chanson LA JACOTTE
      • que vous pourrez écouter durant cette lecture;
      • dont l'occultation renforce l'image du "charme obligé";
      • qui fait supplier dès lors les producteurs de CD de se mouiller au-delà de la période protectrice des quarante ans les faisant échapper aux droits d'auteurs.
    • Il entendait par ailleurs, le 6 sur "Europe 1", Marcel AMONT, entonner l'air d'ouverture de POUR DON CARLOS -Ay Ay Ay Muthila- après avoir fredonné et chanté des extraits de ses succès.   Pourquoi ? 
      Marcel Amont, alors à ses débuts, fit-il partie des chœurs ?  Il est sûr en tout cas qu'ils devaient s'estimer réciproquement, puisqu'à l'hommage que rendit la municipalité de Saint-Cloud à Georges Guétary, Marcel Amont était présent, ainsi que Félix Marten et Guy Béart, ainsi que le signalait précédemment une photo; ils avaient en commun, en leurs répertoires respectifs, la chanson DANS LE CŒUR DE MA BLONDE (paroles : Jean Dréjac. Musique : N. Petty;  1961; 45  t. Pathé 45t Pathé EG 544, comprenant Dans le cœur de ma blonde, Pourquoi, Marin, et Juliette les beaux jours, seule reprise en CD jusqu'à présent (EMI-Reader's Digest 7243 5 38442 2 6)
    • Il notait que, le 4, Benoît Duteurtre, ayant reçu Françoise DORIN sur " France Musiques", concluait l'entretien par la chanson MONSIEUR POMPADOUR extraite de l'opérette du même nom dont elle écrivit le livret -et dont on espère la sortie en DVD, puisque la télévision la filma.
    • Il avait à ce propos précédemment attiré l'attention sur le fait que, décédé en ce début d'année,'son décorateur et créateur de costumes, André Levasseur, a été inhumé non loin de Georges Guétary au cimetière du Grand Jas à Cannes...
  • Sachons enfin que la poursuite de la série LOST nous donnera à voir très prochainement François Guétary (RTL pour la Belgique)
Janvier
Sortie du n° 37 du périodique "Avec Joie", "magazine du cercle des amis de Georges Guétary"

Georges Guétary, passeur du temps

Coïncidence, concomitance, hasard... fabuleux ?
Georges Guétary, quoi qu'il en soit, a été le relais privilégié de 2005 à 2006 :

Lui uniquement.

Mireille DUMAS, sur TV5.ca, ouvre la première heure du 1er janvier 2006 par la visite des coulisses des comédies musicales actuelles et observe qu'«on est bien loin du monde de "Starmania" et encore plus de celui de Georges Guétary».

Quand, ensuite, elle laisse témoigner le librettiste canadien, Luc PLAMONDON qui précise que «La France, jusqu'au début des années 70, a perpétué l'opérette», c'est une séquence de MONSIEUR CARNAVAL (1968) qui illustre le propos et la question «Que penserait Georges Guétary de ces comédies musicales actuelles ?»

On pourra s'insurger contre le fait qu'elle n'ait cité que lui de cette époque : comme la probité de la présentatrice ne permet pas de supposer que ce fut volontaire, force est de constater que c'est GEORGES GUÉTARY qui a été engramé dans sa part de mémoire collective.

Contre-chant

Et le 26 décembre, ç'auront été Pierre DORIS et Jacques BALUTIN, invités de Philippe BOUVARD dans son émission Les Grosses Têtes sur RTL, qui auront tout aussi incidemment été amenés à évoquer Georges Guétary par le rappel cordial de leurs tandems, le deuxième, dans HOURRA, PAPA !, qu'il se rappelle avec hilarité tonique, le premier dans TOI C'EST MOI, qui offrit son premier rôle d'opérette à Georges Guétary (1942), et dont la reprise actuelle particulièrement bien saluée par la critique contrebalance le prestige du grand spectacle des comédies musicales actuelles.

Obstinément

Auparavant, reçu le 17 décembre par Benoît Duteurtre (France Musiques) pour la promotion de son TOUT CE QUE MISTINGUETT M'A DIT (Paris, Michel Lafon, 2005) Claude DUFRESNE, librettiste de Francis LOPEZ, coupe son interlocuteur qui énumère ses créations (Gipsie, Fiesta, Volga, La Perle des Antilles, Viva Mexico, Aventure à Monte-Carlo) pour souligner :
«À propos d'Aventure à Monte-Carlo, nous avons eu un autre garçon qui avait énormément de présence, qui avait une façon de drainer tout de suite vers lui, pas seulement les regards féminins, les autres regards de la salle -les regards féminin également parce que c'était un fort beau garçon-, c'est Georges Guétary.  Et avec Guétary, vraiment, on a fait plusieurs choses qui ont vraiment bien marché.» en lire un extrait par ailleurs

Plus tard, après avoir précisé les raisons d'une décadence de l'opérette et de Lopez (audience des producteurs; tendance à se répéter, à ne pas vouloir arrêter; coût; perte du Châtelet), Benoît Duteurtre propose d'écouter Grand prix de Monaco extrait de cette AVENTURE À MONTE-CARLO que vient de résumer Claude Dufresne.

Insistance

PHONOSCOPIES, quelques jours auparavant, rappelait incidemment, grâce au travail de fourmi inlassable de Gérard ROIG, les tout débuts de Georges Guétary par la présentation d'O'DETT qui complète sans le vouloir, les propos ci-après de Claude Dufresne.
Merci à votre poursuite, avec l'espoir de votre retour :
abonnement aux mises à jour et/ou commentaires
Retour éventuel au sommaire de page ou
POURSUIVRE / SORTIR
1. Par liens de la page
2. Par libre choix dans le sommaire de la fenêtre de gauche
<-- l'appeler par ce lien si elle n'est pas présente.
Avec D.R. aux auteurs d'extraits et de photos (v. note générale in "Accueil" cf  le ©),
et l'assentiment gratifiant de Madame Guétary,
© 1999-2002, Louis Pieters pour l'ensemble du site,
© 2005/01/03 pour cette page sur <http://www.georgesguetary.net> mise à jour le 20 15/02/27
Art et culture - Artistes - Musique - Chanson - Interprètes
GG 75 86 100
FAM 86 100 75
Version CSS 040522