Georges Guétary
dans le temps de juin (2000)
Dard
Deuil, liesse et ombre emmêlés : 
Frédéric Dard rejoint Monsieur Carnaval, 
lequel avait célébré Pelé au mépris de Robin des Bois 
que ne passera peut-être plus Radio France 
en rupture de contrat moral.
Guétary
Scène 1
tomber de rideau
Scène 2
retour du héros
Scène 3 :
"Aux armes, citoyens"
Rideau pour transitions (liens/sortie)

"Le mois de juin nous dit :"

QUE LE JOIE EST FINIE

 
8 juin 2000,


      On apprend la mort de Frédéric DARD, alias San Antonio.

     Si nous lui devons ici hommage du fait qu'il est l'auteur du livret de  MONSIEUR CARNAVAL,c'est la tendresse bien davantage que le devoir qui nous porte, et c'est aussi, plus que son talent de créateur, l'homme authentique qui suscite le naturel respect : il était naturellement et authentiquement bon, généreux, modeste, tendre et profond sous ses dehors de joie inaltérable qui se donnait spontanément pour mission sans doute de ne pas assombrir autrui par un désespoir intense.

     "Tous les gens qui le connaissaient bien insistent sur sa dualité, précise notre correspondant et Ami parisien, Michel Bracquart, dans sa revue de presse à notre intention (Le Figaro, Le Monde, Libération, Le Parisien et  France Soir) : gaieté dans les livres et en société, désespoir total au fond.  Pierre Assouline écrit que F. D. était un bloc de mélancolie qui lui faisait penser à ce mot d'Henri 
Calet :  "Ne me secouez pas, je suis plein de larmes."  Le père Bruckberger disait : "Frédéric Dard est un personnage tragique qui camoufle sous les gaudrioles de San-Antonio et de Bérurier son sens du pathétique de la destinée humaine."  Le Figaro  donne cet extrait d'un entretien accordé par F. D. à un magazine suisse : "J'ai toujours eu le sentiment de précarité.  Le phénomène de la mortalité était déjà en moi quand j'étais enfant.  Je savais que je n'étais que de passage, que l'être humain est fragile, qu'il est une étincelle qui fout le camp dans le néant."

    Et tandis que Multimania rapportait ce mot,  "La vie m'aura servi de leçon, je ne recommencerai plus !",Michel Bracquart, lui, conclut : "J'aime beaucoup aussi ce mot de lui, un vrai mot d'humoriste, que je cite souvent (et que les journaux n'ont pas rappelé) : "Je donnerais dix ans de ma vie pour vivre encore vingt ans." 

La dualité du personnage transparaît encore dans ces paroles de Georges GUÉTARY qui disent la générosité fardée par le plaisir 
-comme pour s'excuser de donner- : 
"Fred m'a un jour invité à Lyon où il offrait à sa sœur un magasin de farces et attrapes.  Ça a été une joyeuse soirée.  Quand je pense à Fred, je pense toujours à des moments de joie."
(Rapporté par Le Nouvel Observateur du 15/06/00).
signé San Antonio
?, Jean Richard, Frédéric Dard, Georges Guétary
Photo X, DR
 

Laissant en fin la parole à Frédéric DARD lui-même, qui spontanément fit la courte échelle à Hélène GUETARY, pour l'édition de son Petit Homme Bleu, nous ouvrons la partie Témoignages du site, laissée, "hasard fabuleux", vide jusqu’à présent : nous donnerions articles et essais pour avoir trouvé la phrase magistrale par laquelle 
Frédéric DARD définit Georges GUÉTARY !
Retour au  sommaire de page  ou poursuivre:

Mais la vie nous dit, ainsi qu'eux-mêmes d'ailleurs nous l'ont répété à satiété : on ne peut que continuer, "rêver, rire et chanter"…

LE RETOUR DU HÉROS

 
Ce mois de juin 2000, ce fut aussi le football.
Georges CUÉTARY aimait le football, et il ne fallait pas compter sur son attention quand il se rivait, passionné, à la retransmission d'un match !

Qu'il rendît gloire ainsi à l'un de ses plus grands joueurs, à celui-là qui, trois secondes après le coup d'envoi, marqua un but mémorable depuis le centre du terrain n'a donc rien d'opportuniste.

Ce dimanche-là, tandis que l’image d’actualité sportive en noir et blanc montre un match commenté par un journaliste brésilien ébloui et frénétique, on entend bientôt la foule scander “Pe-lé, Pe-lé” de laquelle émerge une autre voix, qui chante :

Noir comme le café
Est le roi Pelé,
Bon comme le café
Est le roi Pelé.
Dieu est Dieu, son prophète est Mahomet,
Mais en football, Dieu, c'est Pelé, hé, hé !
Noir comme le café
Est le roi Pelé,
Bon comme le café
Est le roi Pelé.
Dieu fit le monde en sept journées, hé!
La huitième, il fit Pelé.
Tous les sportifs le connaissent bien,
C'est lui le roi du terrain !
Noir comme le café
Est le roi Pelé,
Bon comme le café
Est le roi Pelé.
Dieu est Dieu, son prophète est Mahomet,
Mais en football, Dieu, c'est Pelé, hé, hé !
Noir comme le café
Est le roi Pelé,
Bon comme le café
Est le roi Pelé.
Noir comme le café
Est le roi Pelé,
Bon comme le café
Est le roi Pelé.
La caméra sera allée la quérir dans les gradins anonymes, cette voix : celle d'un Georges Guétary enthousiaste accompagné de son fils
-un clip avant la lettre… dont ne reste que la souvenance hélas, le magnétoscope familial n’ayant pas encore alors été banalité…

Aucun effet de voix qui descend même presqu'en dessous de sa tessiture,
un texte banal et court,
la disparition après l'émergence,
"il" et non plus "je",
éphémère et non plus immortel quoique mythique,
le héros est de chair, le héros est vulnérable, le héros est autre qu'il laisse, complice, admirer à son fils :
Robin des Bois s'efface….

A défaut d'une image extraite de film, une photo de jeu de ballon complète
l'album familial
LE ROI PELÉ de A. Salvet - J. Toledo,  J. Audi, J. Manzon; DR
Nota :
Dès ses premiers entretiens avec la presse, Georges GUETARY a toujours rappelé sa pratique du sport, depuis son adolescence d'ailleurs championne (au point qu'on accepta mal sa mort, perçue prématurée quoiqu'il eût 82 ans : son entraînement quotidien le tenait en forme parfaite.) 
Or, la forme et la maîtrise que favorise la pratique assidue du sport ne sont pas tout dans sa carrière de chanteur (il assurait que le métier de chanteur s'apparente à celui du sportif) : le dynamisme constant qu'il implique -et qui le caractérisait vivement- ne pouvait pas le laisser dans la catégorie convenue des chanteurs de charme compassés dans laquelle il avait été d'emblée classé, physique et timbre vocal y conduisant naturellement : il en imposerait une nouvelle… la sienne, toute particulière.

La figure du héros ainsi lui conviendrait, et "Robin des Bois" le marquerait.
Or on voit ici qu'avec l'antihéros qu'il choisit d'interpréter (v. Novembre 1999; v. aussi Visage in Personnage),
il eut souci aussi de se dissocier du héros qu'il chantait…
Retour au  sommaire de page  ou poursuivre:

Mais "la loi du plus fort…" continuant de triompher,  juin finit sur

UNE "MORT ANNONCÉE" :
Dernière semaine de juin
La grève de "certaines catégories du personnel" laisse supposer la fin de Radio Bleue, seule station jusqu’à naguère à ne diffuser que de la chanson française… 
Si vous avez à cœur la défense et la survie de cette chanson 
-de ses interprètes, de ses auteurs, de ses musiciens et compositeurs-,
vous êtes invité(e) à exprimer votre point de vue, car la fin possible de cette station de Radio France pourrait n'être qu'un prélude à plus de gommage encore.
Néanmoins, "Je m'en vais sans regret !",
nous coupe juin désinvolte :
"Demain matin, c'est le mois de juillet !"
Merci à votre venue, avec l'espoir de votre retour :
abonnement aux nouveautés et/ou commentaire
• Retour au  sommaire de page  de rubrique ou
• Aller à l'introduction de la rubrique et à sa table des matières ou
• POURSUIVRE / SORTIR
1. Par liens que suggère la page :
Notre site : Sommaire>Recherche 
et/ou :
Sujets :
Autres sites ou adresses :
Sommaire>Ephémérides>nov 99
Sommaire>Le personnage>Visage *
* Si lien ou page absents
Robin des Bois ou pas ?

Les délais de réactions possibles étant passés, 
les pages spéciales ont été enlevées.
Chanson française
(en péril)
2. Par libre choix dans le sommaire de la fenêtre de gauche
<<Si elle n'est pas présente, l'appeler par ce lien
Avec D.R. aux auteurs d'extraits et de photos (v. note générale in "Accueil" cf  le ©),
et l'assentiment gratifiant de Madame Guétary,
© 1999-2002, Louis Pieters pour l'ensemble du site,
© 2000/06 pour cette page sur <http://club.euronet.be/georges.guetary/>,
© 2002/10 pour sa reprise et sa refonte sur <http://www.georgesguetary.net>
Art et culture>Artistes>Musique>Chanson>Interprètes
Version 2