Mise à jour : 2009-11-04

Georges GUÉTARY en ses DISQUES :
2009

couverture_cd

Quand Janine et Hélène Guétary composent un triple CD
à la demande de la prestigieuse

COLLECTION PLATINUM


CD1 : "Bleu bonheur"
CD2 : "J'aime la vie"
CD3 : "Les chansons de Georges"

confluence

EMI n'a heureusement pas oublié ce poulain, cet "homme de nulle part" sur lequel Pathé avait misé en 1941 : sans l'irritante attente convenue de cinq à cinq ans, il a confié à Janine Guétary cette réalisation d'un triple CD.

C'est une délégation digne et de noble manière, mais la composition ainsi n'est pas pour les grands amateurs, les connaisseurs fins qui resteront en-deçà, bien en-deçà de leurs attentes, puisqu'ils ne trouveront en ces soixante chansons qu'un inédit et deux reprises jamais faites encore en CD.

Or, ces choix de Janine et Hélène Guétary sont instructifs, car ils nous apprennent essentiellement comment elles ont vu, écouté, vécu Lambros Worloou alias Georges Guétary, époux pour l'une, fille pour l'autre .

Enfin, on goûtera avec délectation la disparition de l'irritante "friture" des 78, 33 et 45 tours, l'équilibre entre les sources, le rendu sonore parfait sans distorsion.

Disque 1 :
BLEU BONHEUR,
soit
Georges Guétary en sa réalité de Lambros Worloou.

Contenu Commentaires
Titres Auteurs /
Compositeurs
Dates
1.
Les pavés bleus
Henri Contet /
Marc Heyral
1963
2.
Les matins de Provence
Daniel Faure /
Georges Bonnet - Henri Djian
1969
3.
Nous allons faire un beau voyage
avec Hélène Guétary
Robert Chabrier /
Jo Moutet
1967
4.
Les enfants du Pirée
(ta pedia tou pirea)
M Hadjidakis
(Adaptateur :
Jacques Larue)
1961
5.
N'oublie pas
Françoise Dorin /
Jo Moutet
1965
6.
Dans le bleu du ciel bleu
(Volare)
Jacques Larue /
F Migliacci - Domenico Modugno
1958
7.
Mélodie pour un amour
S. Edouards - Fernand Gérard 1960
8.
Le premier matin
(True love)
Pierre Delanoë /
Cole Porter
1957
9.
Toi aussi tu reviendras
Francis Lai /
C. Rivat
1969
10.
Il y avait
Henri Salvador /
Maurice Pon
1968
11.
Belle Isabelle
Pierre Tchernia /
Jo Moutet
1961
12.
J'aurais voulu danser
Pierre Delanoë - Jacques Plante /
Frederick Loewe
1959
13.
L'amour dans la rue
Pierre Delanoë - Jacques Plante /
Frederick Loewe
1959
14.
Mon amour Oh mon amour !
R Chabrier /
J Moutet
1957
15.
Mon petit bonhomme
Robert Chabrier /
Jo Moutet
1957
16.
Dis, papa…
avec Hélène Guétary
Robert Chabrier -
Jo Moutet
I962
17.
Lequel des deux préfères-tu ?
avec Hélène et François Guétary
J Demarny /
Jo Moutet
1964
18.
Tes yeux
Robert Chabrier /
Jo Moutet
1961
19.
Je reviens chez nous
Jean Pierre Ferland 1968
20.
Le bonheur
Bernard Michel /
Henri Salvador
1968

Ça part en douceur-bonheur, douceur de la chanson d'amour, du chant d'amour convaincu et convainquant comme du chant d'amour attendu, bienvenu : convenu.

Ainsi harpon, appât peut-être.  Mais tout aussi bien quotidien sans doute. Car c'est comme un réveil matinal. sorti du rêve enchanteur, appelant la suite qui tout aussitôt chante la joie, l'élan des découvertes et voyages marqués de lumières, de soleils —de Méditerranée— réalités de joie propres à Georges Guétary.  Invincibles même évoquant le passé perdu (Mélodie pour un amour)… puisqu'il est "fraîcheur au cœur".

Et la voix va, vole, enguirlande.  Jusqu'à un retour de tendresse (Le premier matin) : une pose en la pause.

On aura retrouvé ce qu'on n'avait plus entendu depuis longtemps, on se sera laissé reprendre souriant, et on aura ainsi remarqué pour la première fois peut-être des paroles non banales, des paroles de belles qualités littéraires même interprétées par la voix enchanteresse et dynamisante, fraîche , prenante, enrobante, entraînante.

Entre futur et passé, confiante dans l'abandon (Toi aussi tu reviendras ), revenant, rappelant en douceur bonheur en fleurs (Il y avait), et de là, du mai, repartant en son élan joyeux (Belle Isabelle), même en irréalisé du conditionnel passé (J'aurais voulu danser) pour reprise en même ton du rêve éveillé confiant (L'amour dans ta rue).  Mais rappel aussi pourtant de la précarité (Mon amour) qui en elle-même va puiser par changement de rythme sa force, sa sève, en quoi la voix prendra toute sa variance en sa couleur du léger au forte.  Et dès lors chantera tout aussitôt la paternité (Mon petit bonhomme, Dis, papa ? Lequel des deux ? ) pour conclure, reconnaissante, sur l'origine dynamique, la force (Tes yeux) et donc l'irrépressible avec, et dans le présent, le retour (Je reviens chez nous) pour l'attendu, le voulu, le reconnu, le demeuré, le cherché, le trouvé : Le bonheur, pour lequel, au fond, il était né.

Animé, pris, conduit tout le temps, incessamment par le chant, par la voix-chant qui fut sa vie.

Reflet du personnage —reflet de Lambros Worloou— en sa réalité, en sa vérité que définit sa fille : «Le premier CD, Bleu Bonheur, réunit des titres qui abordent la tendresse, celle de la famille, de l'amour, qui ébauchent des tranches de vie qui l'ont ému.»

Choix partial, hommage final, reflet filial : éclairage bienvenu.

  page suivante (2/3)
Appel du menu général (fenêtre de gauche) s'il n'est pas présent

Merci à votre visite, avec espoir de votre retour :
inscrivez-vous à notre lettre d'information
Avec D.R. aux auteurs d'extraits et de photos (v. note générale in "Accueil cf  le ©), et
le gratifiant assentiment confiant de Madame Guétary,
© Louis Pieters, 1999-2009 pour l'ensemble du site et
2009/10/25 pour cette page sur http://www.GeorgesGuetary.net,
mise à jour le 4/11/09
Version 2.4b analyse mesure fréquentation internet par